En arrivant au Cap on peut apercevoir, trônant au-dessus de la ville, la Table Mountain : c’est le point de départ d’un concentré magique d’aventure et de découverte.

Des dunes rouges du désert du Namib au verdoyant delta de l’Okavongo, les paysages se succédant sous mes yeux ne sont que pur bonheur. Ils sont, je pense, un beau condensé de ce que l’Afrique australe peut offrir. A Sossuvlei, une randonnée fantastique nous emmène dans un géant de sable rouge où jadis coulait une rivière et où un lac avait fait de ce lieu son point d’ancrage.

Afrique du Sud, Namibie, Botswana et Zimbabwe : un quatuor enchanteur qui nous rappelle la beauté de ce riche continent. Après une course dans les dunes, nous partons à la recherche des traces laissées par les civilisations nomades ancestrales, puis nous flânons au bord de la mer à Swakopmund, et enfin, nous croisons la route des éléphants, des gnous, des zèbres, des girafes et de nombreux autres habitants des lieux avant d’arriver au pied des imposantes chutes Victoria. Dans le parc d’Etosha, les méandres de la piste nous amènent à rencontrer des zèbres et le seigneur des lieux, le magistral roi d’Etosha.

Sur le bord de la route, nous nous arrêtons au marché et découvrons les couleurs et les sourires de l’Afrique australe. A Chobe, dans le parc, nous apercevons ensuite un pêcheur surveillé par un babouin.

Les paysages sont, tout au long de la découverte de l’Afrique australe, grandioses. Les cartes mémoires des appareils photos se remplissent à vitesse grand V et la mémoire reste marquée à vif par un voyage hors du temps et une aventure inoubliable au cœur d’une Afrique sensationnelle.

Au pied de la Table Moutain, le soleil se couche après une belle journée de randonnée. Heureux qui comme moi a fait un si beau voyage.